Velouté de poivrons et patate douce

Un truc bien rouge, sain, facile.
Un peu long, mais on n’est pas obligé de passer 30 minutes à regarder les poivrons griller devant la porte du four…
Ingrédients pour 4 personnes :
  • 5 poivrons rouges
  • 1 oignon
  • 1 grosse patate douce orange
  • 1 boîte de tomates concassées (400g)
  • 1 cube bouillon légumes
  • 1,5 litre eau
Velouté de poivrons rouges et patate douce

Velouté de poivrons rouges et patate douce

Faire griller les poivrons au four à 200 degrés pendant 30 minutes.
Les sortir et recouvrir le plat avec du film étirable (ça permet de faciliter l’épluchage).
Peler et épépiner. Là, c’est pas très marrant : si ils sont trop chauds, on se brûle un peu les doigts, et sinon, on n’arrive plus trop bien à les peler…. J’ai laissé quelques lambeaux de peau de poivrons à la fin…
Faire revenir dans une sauteuse l’oignon émincé, la patate douce pelée et en coupée en cubes, puis les poivrons, détaillés en lanières.
Ajouter l’eau, les tomates concassées et le cube de bouillon.
Faire bouillir 20 à 30 minutes (il faut que les morceaux de patate douce s’écrasent facilement à la fourchette).
Mixer au blender.
J’ai servi chaud, avec de la persillade déshydratée, moins bon que la fraîche, mais c’est mieux que rien!
Le lendemain, il m’en restait l’équivalent d’un mug : le velouté en version froide était très bon aussi, genre gaspacho nourrissant sans pain…

Brandade de mo… de haricots blancs!

Bon, il y a des plats comme ça, qu’on aimerait véganiser… la brandade de morue, c’est un super souvenir. Ma grand-mère m’en faisait, mélangée à de la vraie purée de pommes de terre, j’adorais ça : fondant, profond, salé… Je la mangeais même nature, froide, tartinée sur du pain grillé, directement depuis le bocal acheté au supermarché. Jamais tenté d’en faire moi-même avant d’être vegan : trop cher, trop long, trop compliqué.

Maintenant, je laisse tous les poissons tranquilles. J’avoue, c’est en essayant de faire une « tartinade » aux haricots blancs, et en ajoutant de l’huile d’olive, que je me suis rendue compte de la ressemblance du mélange naissant avec la brandade. Du coup, j’ai continué à verser l’huile (même pas peur)…. résultat, ben c’est sûr, c’est pas vraiment de la brandade. Mais le goût et la texture y font quand même bien penser. Et c’est très bon sur les tartines grillées à l’apéro.

brandade vegan

Brandade vegan de haricots blancs

Ingrédients :

  • Un grand bol de haricots blancs cuits (je les ai cuits avec trempage la veille, mais en boîte et égouttés ça doit aussi marcher)
  • Persillade (un ou deux grains d’ail + un bol de persil hachés ensemble)
  • Huile d’olive
  • Vinaigre 2 CS
  • Sel
  • Poivre
Oui, bon, évidemment, « un grand bol de haricots blancs » c’est pas très précis. On va dire, l’équivalent d’une grosse boite de conserve…
On met dans le blender ou le mixeur les haricots blancs (tiédis ou refroidis), la persillade (ou les ingrédients de la persillade), le vinaigre, le sel et le poivre.
Mixer.
Dès que le mélange ressemble à une purée, baisser la vitesse du blender et verser de l’huile d’olive (une bonne, avec un parfum prononcé) en filet, comme si on montait une mayonnaise.
La purée va devenir brillante.
Pour la quantité d’huile d’olive, je ne sais plus très bien combien j’en ai mis. Mais la texture de la brandade était lisse, tout en conservant quelques grumeaux.
Après, il faut mettre au frigo, et ressortir le tout à l’apéro : mettre aussi sur la table des tartines grillées, une purée d’olives noires, genre tapenade mais sans anchois, des rondelles de citron, et un verre de vin blanc frais!
J’ai pas essayé cette brandade en version chaude comme ma mamie, car le mélange patate + haricots me paraissait un peu lourd, mais on peut certainement faire la pizza blanche à la brandade : en gros on verse le reste de brandade sur une pâte à pizza, on rajoute un filet d’huile d’olive (oui, encore, je sais), et on pose quelques olives noires…. à tester!

Rentrée gratinée

Gratin dauphinoisLa rentrée. Des plats à faire à l’avance et à mettre au congélateur pour les ressortir le soir, quand il commence à faire froid, et qu’on n’a que le temps d’ouvrir la porte du congélateur et du four. Comfort food. J’ai pensé au gratin dauphinois de Françoise (belle-maman). Un truc super bon, mais cuit dans la crème fraîche, le lait de vache, avec du fromage dessus…. Plus possible! Mais j’en avais envie quand même hein! Un gratin dauphinois bien chaud, fondant, gratiné sur le dessus, avec un bon goût de noix de muscade et d’ail….

J’ai tenté il y a quelques années un gratin dauphinois végétalien, j’avais fait ça au lait de riz : c’était fade, sucré, décevant. Pas bon quoi.

Mais aujourd’hui, je viens d’élever au rang de divinité majeure la Valkyrie Végétarienne! Sa recette du gratin dauphinois vegan est fantastique. Très peu de matière grasse : un peu de crème de soja, j’ai même oublié de mettre la margarine.

J’ai doublé les proportions pour faire deux plats (pour deux soirs). Je n’ai pas trop gratiné : ça finira de gratiner et brunir lors du réchauffage.

Le prochain coup, je testerai le gratin de pommes de terre à la bière! J’ai déjà testé plusieurs de ses recettes, j’ai longuement salivé devant les dizaines d’autres : ce blog est une merveille!

 

Anti-Nutella d’urgence

nutDans la famille, tout le monde n’est pas vegan. Même avec beaucoup de bonne volonté, sentir l’odeur du Nutella tartiné en cachette dans la cuisine peut être très tentant. Habituellement, je résiste. Mais ce soir là….

J’ai pris ce que j’avais dans le placard, et j’ai vite fait un pot d’anti-Nutella d’urgence.

Dans un bol :

– 2 cuillères à soupe bien bombées de purée de noisette
– 1 cuillère à soupe de sirop d’agave (ou plus selon l’envie de sucre du moment!)
– 1 cuillère à soupe de cacao en poudre (non sucré)
Mélanger. Verser dans un joli petit pot.

La texture est un peu granuleuse, mais ça se tartine très bien. Le goût est fort en cacao et en noisette, bien plus authentique que la version à l’huile de palme.

Mise à jour : le lendemain, j’ai versé effectivement une cuillérée à soupe de lait d’amande dans ce qui restait, et j’ai retrouvé l’onctuosité du Nutella…

Au fait, combien d’huile dans le Nutella?

Mise à jour juin 2015 : Nutella attaque Nuté+ ! Donc, en fait, chaque fabricant de pâte à tartiner aux noisettes utilisant le préfixe « Nut » se verra attaqué par Nutella? M’énerve! (En plus, le Nuté+, c’est vachement meilleur)

Gâteau au yaourt aux myrtilles, et un très bon blog!

yaourtmyrtillesEn cherchant des recettes de gâteau au yaourt vegan sur le web, je suis tombé sur un excellent blog : De chair et de lait. Recettes, infos sur le végétarisme, sur la condition animale… son design ne paye pas de mine, mais il est vraiment très bien.

Et j’y ai trouvé une recette de gâteau au yaourt vegan qui ne s’effondre pas (oui, car mes précédents essais étaient catastrophiques).

J’ai directement testé une version fruitée, avec des myrtilles (congelées, car la saison des petits fruits tout bleus est encore loiiin!). Et voilà! Un gâteau réussi qui n’a pas duré 24h!

Ce que j’y ai mis :
– 2 yaourts soja
– 150g farine
– 150 g sucre
– 1 sachet levure chimique
– 1/2 verre huile
– Un bol de myrtilles congelées (ou d’autres fruits, ça peut être très bon)
La photo est vraiment moche, mais le gâteau a été mangé trop vite!

Petites galettes aux biscottes

galettes biscottiDéjà, je n’achète jamais de biscottes. J’adore ça, mais si un paquet se présente à la maison, je le termine trop vite! En plus, ce n’est pas vraiment très sain. Mais bon, ma fille avait une grosse envie de biscottes… alors OK…
Mais le paquet est tombé du haut de l’étagère : 2 mètres de chute, les biscottes n’ont pas résisté. Me voilà avec un gros sac de chapelure (biscottes mixées).
Une partie de la chapelure a servi a faire de petits « nuggets » de seitan (non, j’ai pas noté la recette, mais bon, j’ai juste roulé des morceaux de seitan dans la chapelure et les ai lancés dans la poêle).
Avec le reste j’ai fait des petites galettes salées moelleuses et croquantes. Une très bonne surprise car la texture se rapproche des galettes que je réalisais autrefois avec des oeufs.

Ingrédients :

– Biscottes mixées en chapelure (1 verre)
– Farine (1 verre)
– 1 yaourt soja nature
– Sel
– Lait de soja (pas trop, juste pour que la pâte ne soit pas trop épaisse)
– Céleri vert émincé (ou autre herbe fraîche)

Tout mélanger. Ajouter le lait de soja pour faire une pâte moelleuse.

Faire cuire dans une poêle avec un peu d’huile. Je lai ai servies avec des crudités. Je lai ai relevées dans l’assiette avec un peu de jus de citron, mais le top, c’était de les tremper dans du tamari!
Actualisation : j’ai refait ces galettes quelques jours avec des cébettes et des olives noires dénoyautées en rondelles, très bon aussi.

Muffins au cacao et tofu soyeux

muffinsDes muffins fondants et au fort goût de cacao, très simples à réaliser. Je me suis basée sur la recette du blog Made in cooking, mais j’ai modifié certaines proportions et ajouté de la purée de noisettes. Recette de base : Gâteau moelleux au chocolat et au tofu soyeux
Ingrédients :
– 400g tofu soyeux
– 180g sucre
– 200g farine de blé semi-complète
– 5 CS huile
– 1 petit verre à moutarde lait de soja
– 4  cuillérées à soupe  bombées de cacao en poudre Van Houten
– 1 cuillérée à café de cannelle en poudre
– 1 sachet levure chimique Alsa
– 2  cuillérées à soupe  sirop d’agave
– 2 cuillérées à soupe purée de noisettes
Dans le blender, mettre le tofu soyeux, la purée de noisette, le lait de soja et l’huile.
Mixer.
Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, le cacao et la levure.
Tamiser.
Ajouter le contenu du blender en fouettant.
Finir par le sirop d’agave (facultatif si on aime les muffins plus corsés).
Verser dans des moules à muffins et faire cuire 30 minutes au four à 180 degrés.