Velouté de poivrons et patate douce

Un truc bien rouge, sain, facile.
Un peu long, mais on n’est pas obligé de passer 30 minutes à regarder les poivrons griller devant la porte du four…
Ingrédients pour 4 personnes :
  • 5 poivrons rouges
  • 1 oignon
  • 1 grosse patate douce orange
  • 1 boîte de tomates concassées (400g)
  • 1 cube bouillon légumes
  • 1,5 litre eau
Velouté de poivrons rouges et patate douce

Velouté de poivrons rouges et patate douce

Faire griller les poivrons au four à 200 degrés pendant 30 minutes.
Les sortir et recouvrir le plat avec du film étirable (ça permet de faciliter l’épluchage).
Peler et épépiner. Là, c’est pas très marrant : si ils sont trop chauds, on se brûle un peu les doigts, et sinon, on n’arrive plus trop bien à les peler…. J’ai laissé quelques lambeaux de peau de poivrons à la fin…
Faire revenir dans une sauteuse l’oignon émincé, la patate douce pelée et en coupée en cubes, puis les poivrons, détaillés en lanières.
Ajouter l’eau, les tomates concassées et le cube de bouillon.
Faire bouillir 20 à 30 minutes (il faut que les morceaux de patate douce s’écrasent facilement à la fourchette).
Mixer au blender.
J’ai servi chaud, avec de la persillade déshydratée, moins bon que la fraîche, mais c’est mieux que rien!
Le lendemain, il m’en restait l’équivalent d’un mug : le velouté en version froide était très bon aussi, genre gaspacho nourrissant sans pain…

Brandade de mo… de haricots blancs!

Bon, il y a des plats comme ça, qu’on aimerait véganiser… la brandade de morue, c’est un super souvenir. Ma grand-mère m’en faisait, mélangée à de la vraie purée de pommes de terre, j’adorais ça : fondant, profond, salé… Je la mangeais même nature, froide, tartinée sur du pain grillé, directement depuis le bocal acheté au supermarché. Jamais tenté d’en faire moi-même avant d’être vegan : trop cher, trop long, trop compliqué.

Maintenant, je laisse tous les poissons tranquilles. J’avoue, c’est en essayant de faire une « tartinade » aux haricots blancs, et en ajoutant de l’huile d’olive, que je me suis rendue compte de la ressemblance du mélange naissant avec la brandade. Du coup, j’ai continué à verser l’huile (même pas peur)…. résultat, ben c’est sûr, c’est pas vraiment de la brandade. Mais le goût et la texture y font quand même bien penser. Et c’est très bon sur les tartines grillées à l’apéro.

brandade vegan

Brandade vegan de haricots blancs

Ingrédients :

  • Un grand bol de haricots blancs cuits (je les ai cuits avec trempage la veille, mais en boîte et égouttés ça doit aussi marcher)
  • Persillade (un ou deux grains d’ail + un bol de persil hachés ensemble)
  • Huile d’olive
  • Vinaigre 2 CS
  • Sel
  • Poivre
Oui, bon, évidemment, « un grand bol de haricots blancs » c’est pas très précis. On va dire, l’équivalent d’une grosse boite de conserve…
On met dans le blender ou le mixeur les haricots blancs (tiédis ou refroidis), la persillade (ou les ingrédients de la persillade), le vinaigre, le sel et le poivre.
Mixer.
Dès que le mélange ressemble à une purée, baisser la vitesse du blender et verser de l’huile d’olive (une bonne, avec un parfum prononcé) en filet, comme si on montait une mayonnaise.
La purée va devenir brillante.
Pour la quantité d’huile d’olive, je ne sais plus très bien combien j’en ai mis. Mais la texture de la brandade était lisse, tout en conservant quelques grumeaux.
Après, il faut mettre au frigo, et ressortir le tout à l’apéro : mettre aussi sur la table des tartines grillées, une purée d’olives noires, genre tapenade mais sans anchois, des rondelles de citron, et un verre de vin blanc frais!
J’ai pas essayé cette brandade en version chaude comme ma mamie, car le mélange patate + haricots me paraissait un peu lourd, mais on peut certainement faire la pizza blanche à la brandade : en gros on verse le reste de brandade sur une pâte à pizza, on rajoute un filet d’huile d’olive (oui, encore, je sais), et on pose quelques olives noires…. à tester!